Fonction QSE or not fonction QSE

Fonction QSE or not fonction QSE

Pour les fins connaisseurs, vous le savez, le référentiel Iso 9001 et ses « filiales »  (Iso 45001, Iso14001, ...) n’ont pas d’exigence particulière visant à mettre en place un processus de « management de la qualité », et par voie de conséquence l’organe associé, à savoir une fonction QSE...
Pour autant, cette fonction à forte valeur ajoutée, est indispensable dans l'ensemble des secteurs d'activité : BTP, santé, société de services, Collectivités, loisirs, industries... notamment pour apporter des réponses aux questions environnementales, aux risques écologiques, aux problématiques de satisfaction clients, et aux enjeux internes des entreprises en matière d’organisation
Le « responsable » QSE, terme communément admis, souvent appelé « manager » QSE, terme plus approprié a différentes missions à conduire, à savoir :   
•    Veiller à la mise en place et à l'actualisation de la réglementation en matière de sécurité, des conditions de travail, de l'environnement..
•    Diagnostiquer et mettre en œuvre les améliorations en lien avec la satisfaction client, la sécurité et l'environnement...
•    Élaborer le programme d’audit et conduire des audits internes...
•    Contribuer à l'obtention ou au maintien des agréments, des certifications... Il est souvent l’interlocuteur privilégié de l’auditeur tierce-partie...
•    Piloter l’amélioration continue et l’évolution...
•    Garantir l’intégrité du système documentaire...
•    ...

 Dans certain cas, notamment dans l’industrie, les « gens de la qualité », on parle alors de « qualité produit » (pour différencier de la qualité « système », ont pour mission de « libérer » les produits, à savoir garantir la conformité de ce qui a été fabriqué par d’autres, voire de gérer les litiges, les non-conformités, les dérogations, ... avec le client final...

Le service qualité, peut également avoir dans ses missions des activités très techniques comme le contrôle et la métrologie ...

 

Ces dernières années, les « femmes et les hommes » de la « qualité », ont su faire évoluer leur posture et leur langage... Ils se  positionnent sur des sujets transverses qui servent la performance et le business,  et non pas seulement un périmètre QSE « étriqué », voir déconnecté des activités nobles (commerce, production, ...) ...  Ils ne parlent plus exclusivement de « conformité » ou de « non-conformité », mais plutôt, d’intérêt à agir, de performance ou encore d’efficacité managériale...

Pour autant, et de fait,  paradoxalement,  ceux-ci ne sont pas toujours associés aux fonctions du Comité de Direction et sont souvent perçus comme essentiellement « normatifs », à savoir « délégués à la gestion d’une contrainte » quasi règlementaire... De fait, des enjeux essentiels comme la gestion de l’incertitude (risques et opportunités), ô combien stratégiques, ne sont pas pilotés à un niveau de l’entreprise suffisamment pertinent pour permettre à celle-ci de consolider un partenariat « gagnant » avec son environnement...

Fonction QSE  « or not fonction »  QSE... face à ce constat, la question reste ouverte. La solution ne serait-elle pas d’intégrer le management QSE, dans le management « classique » de l’entreprise. Cette approche requiert bien sûr un accompagnement des managers pour leur permettre d’acquérir une dimension « plus transversale » du management, pour maitriser les outils de la qualité...
Les retours d’expérience terrain tendent à prouver toute la pertinence de cette approche...




Pour plus d’information sur ce sujet, n’hésitez pas à prendre contact avec notre Gérant :
Jacques Perrin au 06 29 36 84 94, nous sommes là pour vous aider et vous accompagner…


Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !