Facteur Humain : facteur limitant ou facteur de succès la quête de la performance

Facteur Humain : facteur limitant ou facteur de succès la quête de la performance

Vous le savez, la maitrise du risque, d’une manière générale et plus précisément en matière de maitrise du risque opérationnel intègre la maitrise du facteur humain (cf EN 9100, certifications ISO, …) …
Cette approche nous renvoie à trois questions :
o    Facteur humain : de quoi parle-t-on ?
o    Facteur humain : faut-t-il le considérer indépendamment ou dans son contexte ?
o    Facteur humain : atout ou menace ?

La science des facteurs humains étudie les caractéristiques, les capacités et les limites humaines qui influent sur la façon dont les gens interagissent avec leurs milieux, y compris sur leurs lieux de travail.

De fait, le facteur humain est la contribution humaine impliquée dans un événement. Il se matérialise par la capacité d'une personne à penser, à raisonner et à prendre des décisions… En cas de défaillance, l'état mental et physique d’un professionnel peut faire obstacle à l'analyse d'un problème, à la planification et la communication des décisions et à la capacité de travailler en équipe….  

D’une manière générale, une statistique communément admise est avancée, considérant le fait que dans toute activité humaine, environ 70% des incidents/erreurs sont imputés aux facteurs humains (« erreur humaine ») et dans la majorité des cas sont évitables.

Les habiletés cognitives (source de la performance individuelle)  d’un collaborateur  peuvent être modifiées par des facteurs directement liés à l’individu :
•    Le vieillissement
•    le manque de sommeil, l'anxiété, la colère, la tristesse
•    les biais cognitifs et affectifs
•    la conscience situationnelle
•    l'alcool, les drogues et les médicaments sur ordonnance
•    l'état de santé physique et la dépression.
•    …

Ces mêmes capacités cognitives, trop de manager l’oublient, peuvent aussi être influencées par les « facteurs d’ambiance » tels que :
•    Les situations de travail (bruit, stress, …)
•    L'ergonomie des équipements et les interfaces utilisateur
•    L’organisation et management
•    Le collectif de travail et l’ambiance
•    Les interruptions …

Par ailleurs, une analyse fine des organisations nous démontre que dans des situations « non-nomenclaturées » (sur lesquelles nous ne disposons pas de retours d’expérience, ni de mesures de prévention adaptées), les capacités cognitive de l’Homme favorisent une meilleure adaptation au contexte et une meilleure capacité à gérer l’imprévu…

Dans de telles circonstances, le facteur organisationnel et la maitrise technique, réputé d’une extrême fiabilité, montrent leur limites …

Ces éléments pourraient nous conduire à conclure de la façon suivante :
«  le facteur humain, atout ou menace ?? »…

En fait les deux cas sont envisageables… et ce en interaction forte avec la capacité qu’auront les managers à appréhender cette problématique « oh combien complexe »…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec notre Gérant :  Jacques Perrin au  06 29 36 84 94, nous sommes là pour vous aider et vous accompagner…







Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !